1461 jours

Le jeudi 26 avril 2018 au soir, j’écrivais : Printemps. Tours, 2 rue Glaser-Véry. Il est arrivé aux alentours de 15 heures.


Cher Maître,
Depuis, s’est écoulé quatre années. Depuis, Vous avez entrepris de me dresser à Votre convenance, de me faire totalement Vôtre, Vous qui m’avez dit ce matin au téléphone avoir déniché puis taillé une pierre précieuse.

Cela s’est fait tant dans la souffrance, l’abnégation et les pleurs, que dans l’Amour, la dévotion et le bonheur. Vous m’avez brisée et avez bâti sur mes ruines. Le champ lexical de la gratitude est bien trop pauvre pour Vous dire ô combien je Vous suis reconnaissante de témoigner d’autant d’exigence et d’investissement dans mon dressage, Maître.

J’ai tant appris à Vos pieds. Je ne vis plus dans la vanité et l’égocentrisme, je vis dans l’Honneur de Vous servir car telle fut pour Vous ma nature. Vous avez, Maître, transcendé la figuration bien ordinaire que j’avais de l’Amour.

Je suis si chanceuse d’être si estimée, Maître.

Loin de Vos pieds, je ne peux que faner. Je ne respire que dans le désir de Vous rendre profondément Heureux. Si cela consiste à renoncer à moi-même, comme ce fut le cas, au nom de l’Amour ainsi soit-il. Un fragment de satisfaction dans Vos yeux me comble, un grain de mécontentement dans ceux-ci et je m’effondre.

Je ne respire plus que pour Vous servir et n’aspire qu’à Vous aimer pleinement. Le pouvoir que Vous exercez sur moi est autant absolu qu’éprouvant. Pourtant, il est la plus grande grâce que j’ai reçue du Ciel. J’ai été bénie d’être à Vos pieds et je prie que Vous ne Vous en lassiez jamais.

Je Vous ai, de moi, tout offert. Et tous ces rayons, éclatants, fruits de ma servitude émanant désormais de moi depuis quatre années, Votre propriété, c’est à Vous que je les dois. Maître, Vous êtes la lumière qui réfléchit naturellement sur moi.

Humblement (et Amoureusement) Vôtre pour toujours,
esclave calliopée.

Publié par

esclave calliopée

Propriété 232-621-237 appartenant à Maestro Bap pour l'éternité.

6 réflexions au sujet de “1461 jours”

  1. Bonsoir
    Ce que vous dites et très beau pour vôtre Maître mais pourtant si désastreux en même temps.
    Cela fais plusieurs fois que je vous lis et je retombe toujours sur la même idée.
    Je suis vraiment contre l’esclavage.
    Je suis désolée de le dire.
    Mais je suis contente que cela vous aille . Car au moins se genre de Maître j’espère qu’il ne prendra pas d’autres soumise et qu’il ne vous jettera pas comme je vois beaucoup de ces pseudos Maître.
    Je tiens à soulever que je vous envoie ce commentaire et que je vais le montrer à mon Maître je sais que je vais me faire punir mais sur ce coup là je sourirais tout le long de ma punition.
    Bonne chance à vous.

    J’aime

  2. Je ne vois que de l’amour et de la bienveillance dans ce texte.
    Une dévotion qui ne serait même pas possible de quantifié.
    Je me souviens de la Calliopée si fragile, qui doutait de tout, (certaines angoisses assez particulières même ^^) ce que je vois maintenant c’est une esclave heureuse, asservie aux pieds de celui qu’elle aime. Mais ce que les gens ne vois pas c’est aussi l’amour indéfectible que te portes Bap, ils ne retiennent que la souffrance, la douleur, la privation de liberté alors que c’est un tout. J’admire deux belles personnes qui se sont révélées l’une avec l’autre et votre relation, son fonctionnement vous est propre.
    Je suis heureuse pour vous et je ne peux que vous souhaiter le meilleur.
    Je prie le Seigneur de vous tracer une route pleine d’espoir et de bonheur.
    Perséphone

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Perséphone,
      Merci pour ton passage ici, il me fait très plaisir ! Merci aussi pour ton petit témoignage honnête, tu N/nous connais, tu sais par quoi (et par où) N/nous sommes passés.

      Merci d’avoir été là dans cette période difficile de N/notre vie, car chaque personne qui m’a apporté du réconfort en ces temps, N/nous ne les oublierons jamais ! 🌟

      Et enfin, merci pour tous tes mots sincères et bienveillants. Je te souhaite également tout le bonheur du Monde avec Monsieur Hadès.

      Beau mercredi,
      esclave calliopée, propriété de Maestro Bap

      J’aime

  3. Je suis admiratrice de l’Amour qu’il y a entre V/vous, car oui, n’en déplaise aux rageux, c’est de l’Amour !
    Beaucoup de courage à V/vous, car je sais très bien a quel point il V/vous en faut pour tenir les torrents de haine des ignorants à V/votre encontre.

    Je V/vous aime,
    Lévana.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s