Porter Ses chaînes

Maître a pris l’habitude de m’entraver plus régulièrement (notamment le soir) lorsqu’Il souhaite que je passe du temps auprès de Lui, que ce soit pour discuter ou que je me récite à Ses pieds. Jamais je n’ai cessé d’aimer ces moments doux qui ont toujours eu lieu en fin de journée, ils viennent la clôturer et N/nous apaisent.

Néanmoins, les premières semaines, je ne comprenais pas pourquoi Il m’enchaînait. Pour moi, les chaînes étaient destinées à celles qui en avaient besoin, autrement dit celles qui ne savent pas se tenir, qui ne savent pas demander avant de se lever ou encore d’utiliser le mobilier. En clair, je ne méritais pas d’être enchaînée ainsi (parfois cruellement) et Il le faisait quand même. Je demeurais dans l’incertitude. Était-Il insatisfait de mon service ? Non, Il m’aurait battue.

Lorsque je Lui ai fait part de mon inquiétude, Maître a ri. Les chaînes qu’Il a acheté il y a quelques mois sont lourdes et font un bruit atroce. Ne pas me voir bouger d’un poil pour ne pas Le déranger semble d’une grande satisfaction.

Maître m’a rappelé que je porte Ses chaînes et qu’il s’agit d’un honneur auquel jamais n’a pu prétendre un(e) autre. Mes inquiétudes sur la qualité de mon service se sont instantanément évanouies.

Parce que mon obéissance envers Maître est le plus grand des cadenas,
Merci Maître de me faire vivre dans l’honneur de porter Vos chaînes.

Publié par

esclave calliopée

Propriété 232-621-237 appartenant à Maestro Bap pour l'éternité.

2 réflexions au sujet de “Porter Ses chaînes”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s